lundi 30 juillet 2012

Une petite graine de moutarde... Un grand arbre!...

B O N J O U R !

Lundi 30 juillet 2012


Photo:
 Le fleuve Saint-Laurent et les montagnes Laurentides
(Une vue de La Pocatière)
-----

Voici la Parole de Dieu de ce jour...

Matthieu 13, 31-35 + Jésus proposa à la foule une autre parabole : « Le Royaume des cieux est comparable à une graine de moutarde qu’un homme a semée dans son champ. C’est la plus petite de toutes les semences, mais, quand elle a poussé, elle dépasse les autres plantes potagères et devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel font leurs nids dans ses branches. »

Il leur dit une autre parabole : « Le Royaume des cieux est comparable à du levain qu’une femme enfouit dans trois grandes mesures de farine, jusqu’à ce que toute la pâte ait levé. »
-----

Pour aider notre réflexion...

Dieu est capable de faire sortir un grand arbre à partir d’une toute petite graine. Le Seigneur a mis sa parole dans notre cœur, afin que nous la transmettions autour de nous ; et même si nous ne sommes qu’une toute petite graine, une fois dans les mains de Dieu, elle germe et donne beaucoup de fruit.


Cette parabole est une source d’encouragement pour tout chrétien. Elle annonce l’établissement d’un glorieux royaume de justice et de paix. Malgré des débuts modestes sous le ministère de Jésus, ce royaume s’étendra un jour à toute la terre.

Nous en faisons partie de ce royaume en marche...
Quelle est note contribution à son avancement?
-----
Photo:
Le pied d'un pin immense dans la montagne du collège -
La Pocatière.
-----

"On ne devient pas bon en essayant d'être bon,
mais en trouvant la bonté qui est déjà en soi
et en lui permettant de s'exprimer."
(Eckhart Tolle)
-----

"Quand on veut changer quelque chose,
il ne faut pas partir de l'extérieur
mais de l'intérieur de soi."
(Lise Lachance)
-----

"La rupture entre Évangile et culture
est sans doute le drame de notre époque."
(Paul VI)
-----

"L'homme contemporain écoute plus volontiers
les témoignages que les maîtres;
ou s'il écoute les maîtres, c'est parce qu'ils sont des témoins."
(Paul VI)
-----

Diacre
au coeur de notre monde d'aujourd'hui.
-----
Photo;
Dans les jardins de Louise 
 (Jean-Yves)
-----

Bonne journée!
fraternellement!
Jean-Yves
-----

dimanche 29 juillet 2012

La faim... Nos faims?... De quoi avons-nous faim?...

Bonjour!

Dimanche 29 juillet 2012


Photo:
Dans une rang de La Pocatière (Jean-Yves)
-----


Voici la Parole de Dieu de ce jour...

Jean 6, 1-15 + Jésus été passé de l’autre côté du lac de Tibériade (appelé aussi mer de Galilée).

Une grande foule le suivait, parce qu’elle avait vu les signes qu’il accomplissait en guérissant les malades.

Jésus gagna la montagne, et là, il s’assit avec ses disciples. C’était un peu avant la Pâque, qui est la grande fête des Juifs.

Jésus leva les yeux et vit qu’une foule nombreuse venait à lui. Il dit à Philippe : « Où pourrions-nous acheter du pain pour qu’ils aient à manger ? »

Il disait cela pour le mettre à l’épreuve, car lui-même savait bien ce qu’il allait faire.

Philippe lui répondit : « Le salaire de deux cents journées ne suffirait pas pour que chacun ait un petit morceau de pain. »

Un de ses disciples, André, le frère de Simon-Pierre, lui dit :

« Il y a là un jeune garçon qui a cinq pains d’orge et deux poissons, mais qu’est-ce que cela pour tant de monde ! »

Jésus dit : « Faites-les asseoir. » Il y avait beaucoup d’herbe à cet endroit. Ils s’assirent donc, au nombre d’environ cinq mille hommes.

Alors Jésus prit les pains, et, après avoir rendu grâce, les leur distribua ; il leur donna aussi du poisson, autant qu’ils en voulaient.

Quand ils eurent mangé à leur faim, il dit à ses disciples : « Ramassez les morceaux qui restent, pour que rien ne soit perdu. »

Ils les ramassèrent, et ils remplirent douze paniers avec les morceaux qui restaient des cinq pains d’orge après le repas.
-----



Pour notre réflexion...

Nos faims... ?

Nous assistons à une multiplication d'émissions de télévision qui mettent en vedette des chefs cuisiniers, portant sur la cuisine santé ou donnant des conseils pour faire notre épicerie...
Dans les librairies, les livres de recettes ont les meilleures cotes de vente... En même temps, les banques alimentaires ont vu le nombre de leurs clients exploser partout... La famine en Afrique et l'augmentation du coût des aliments de base font les manchettes... Trop de gens ont faim et ne mangent pas à leur faim... Pourtant, ce n'est pas la nourriture qui manque, mais la volonté de la partager.

Dans la Bible, la symbolique de la faim est souvent employée pour exprimer le désir qui habite le coeur des humains de s'approcher de Dieu. Jésus sait bien que les gens qui le suivent cherchent sa présence. S'il leur donne aussi du pain à manger, c'est pour creuser en eux la faim d'une nourriture qui pourra les combler autrement.

C'est pourquoi il se sert des pauvres ressources d'un jeune garçon, et qu'il se retire quand on veut faire de lui un roi.

Ce n'est sûrement pas un hasard s'il nous rassemble encore autour d'une table... De quoi avons-nous faim vraiment? (D'après le texte de Yves Chamberland dan Prions en Église)
-----



Photo:
Un beau coucher de soleil sur La Pocatière. (Jean-Yves)
-----

"Il n'y a pas de meilleur exercice pour le coeur
que de se pencher pour aider quelqu'un à se relever."
(John A. Holmes)
-----

"Le bonheur ne se trouve pas, on le fait.
Le bonheur ne dépend pas de ce qui nous manque,
mais de la façon dont nous nous servons de ce que nous avons."
(Arnaud Desjardins)
-----


Bonne journée!
Fraternellement!
Jean-Yves
-----

jeudi 26 juillet 2012

Fête de Sainte Anne


B O N J O U R !

Jeudi 26 juillet 2012

Fête de sainte Anne


Photo:
La voûte de la Basilique de sainte Anne de Beaupré - Québec.
(Marie - Jésus enfant - Anne)
-----

Merci à toutes les personnes qui ont suivi la neuvaine sur mon blogue.
Il y a eu plus de 100 pages ouvertes à chaque jour.
-----

L'Église célèbre en ce jour les grands-parents de Jésus, Johachin et Anne,
dont les noms sont mentionnés pour la première fois
dans un écrit du IIe siècle, attribué à saint Jacques le Mineur.
(Au fil des jours).
Le culte de sainte Anne a grandi dans le rayonnement de celui de Marie
à partir du 6e siècle. Celui de Joachin est beaucoup plus récent (17e siècle).
(La Liturgie des heures).
Sainte Anne était très populaire chez les marins bretons
qui mettaient leurs périlleuses aventures sous sa protection. 
Ce culte fut accueilli avec ferveur au Canada,
où sainte Anne est spécialement invoquée
à Sainte-Anne-de-Beaupré, près de Québec.
(Prions en église).
-----

Photo:
Basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré (Jean-Yves)
-----

Évangile de ce jour...

(Matthieu 13, 11a.16-17) + Jésus disait à ses disciples: "À vous, il est donné de connaître les mystères du Royaume des cieux. Heureux vos yeux parce qu'ils voient, et vos oreilles parce qu'elles entendent! Amen, je vous le dis: beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l'ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l'ont pas entendu."
-----

Pour aider notre réflexion...

Cette parole s'adresse à chacun et chacune de nous, aujourd'hui...
Nous sommes chanceux...
Mais qu'est-ce que j'ai vu et entendu?
Allons chercher des réponses dans la vie de Jésus
et les paroles rapportées dans l'évangile...
Je suis le pain de vie...
Si tu viens à moi je peux te combler...
Avec Jésus dans ta vie, tu vais passer à travers tes difficultés.
Tu auras de l'espérance.
Il est un bon berger pour toi.
Il est mort sur la croix pour toi... Pour te pardonner.
Regarde le bon larron... et crois.
Je suis la résurrection et la vie...
Je suis avec toi.
Maintanant avance...

(Quelques propos recueillis ce matin
lors de l'émission La Victoire de l'Amour - l'abbé Robert Lemise.
Vous pouvez l'écouter en allant dans mes liens
et en cliquant sur "La Victoire de l'Amour - émissions).
-----

Un chant à sainte Anne:

Vive sainte Anne! Elle est notre patronne

Puissante au ciel, elle exauce nos vœux;
Pour ses enfants, elle est toujours si bonne,
Invoquons-la, nous la verrons au cieux. (bis)
Ici chrétiens, la fervente prière
Obtient santé, pardon, grâce et bonheur;
Jamais la foi, dans ce doux sanctuaire,
Ne vit sainte Anne insensible au malheur.

Au ciel, là-haut, par ton enfant , Marie,
Un grand pouvoir pour nous te fut donné;
Le pèlerin qui t’aime et qui te prie
Ne se verra jamais abandonné.
(Relevé sur le site de la Basilique de Sainte-Anne)
-----

Information:

À La Pocatière il y aura une messe solennelle
célébrée par Mgr Yvon Joseph Moreau
ce soir à 19 h 30;
la messe sera suivie
de la procession aux flambeaux sur la montagne du collège.
-----

 Bonne journée!
Fraternellement!
Jean-Yves

Photo:
Statue de sainte Anne de la Cathédrale.
-----

mardi 24 juillet 2012

Neuvaine à Sainte Anne - Jour 9

Bonjour!

Mercredi 25 juillet 2012

Neuvaine à sainte Anne - Jour 9

Note:
Vous pouvez suivre toute la neuvaine à sainte Anne 
animée par le père Georges Madore
en écrivant "Basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré"
dans l'espace/recherche  Google.

-----

-----

Prière à sainte Anne:


Souviens-toi, ô sainte Anne,
toi dont le nom signifie grâce et miséricorde,
qu’on n’a jamais entendu dire
qu’aucun de ceux et celles qui ont eu recours à ta protection
ait été abandonné.
Animé d’une pareille confiance,
j’ai recours à toi, ô sainte épouse de Joachim,
notre bonne et tendre mère.
Ne méprise pas mes prières,
ô sainte mère de l’Immaculée Vierge Marie
et glorieuse aïeule de Jésus-Christ Notre-Seigneur,
mais écoute-les favorablement
et daigne les exaucer.
Amen.
+
Bonne sainte Anne,
prie pour nous.
-----

Aujourd'hui c'est la fête de saint Jacques.

Jacques,fils de Zébédée, était le frère de Jean,
le compagnon de Pierre et André; on le désignait "le majeur".
Il appartenait au trio des premiers disciples avec Pierre et Jean.
Il a été témoin , avec eux, de la transfiguration
et de l'agonie de Jésus.
Il fut le premier apôtre à être martyrisé: 
en l'an 43 ou 44 Hérode Agrippa 1er le fit décapiter.
Son culte est populaire à Compostelle
et dans les pays de culture espagnole.
(Au fil des jours  et la Liturgie des heures.)


Voici l'Évangile de ce jour...

(Matthieu 20,20-28): + Alors la mère de Jacques et de Jean, fils de Zébédée, s'approcha de Jésus avec ses fils et se prosterna pour lui faire une demande. Jésus lui dit: «Que veux-tu?». Elle répondit: «Voilà mes deux fils: ordonne qu'ils siègent, l'un à ta droite et l'autre à ta gauche, dans ton Royaume». Jésus répondit: «Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire à la coupe que je vais boire?». Ils lui dirent: «Nous le pouvons». Il leur dit: «Ma coupe, vous y boirez; quant à siéger à ma droite et à ma gauche, il ne m'appartient pas de l'accorder; il y a ceux pour qui ces places sont préparées par mon Père».



Les dix autres avaient entendu, et s'indignèrent contre les deux frères. Jésus les appela et leur dit: «Vous le savez: les chefs des nations païennes commandent en maîtres, et les grands font sentir leur pouvoir. Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi: celui qui veut devenir grand sera votre serviteur; et celui qui veut être le premier sera votre esclave. Ainsi, le Fils de l'homme n'est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude».
-----

Pour aider notre réflexion...


1. Le texte d’aujourd’hui se situe juste avant l’entrée de Jésus à Jérusalem. Cette entrée, c’était l’événement que tous ses disciples attendaient : enfin, le Messie allait se manifester! Il allait balayer la domination romaine, dépouiller les riches. Ceux qui seraient auprès de lui recevraient sans doute une part de sa victoire...  D’où la demande de la mère de Jacques et Jean : Seigneur, que mes fils soient à ta droite et à ta gauche, qu’ils reçoivent les places les plus proches de toi. Quelle mère ne présenterait pas légitimement cette demande? Mais voilà pour Jésus une occasion de bien expliquer en quoi consiste sa venue messianique et son royaume. Mon royaume à moi, dit Jésus, ne consiste pas dans l’opulence ou la domination. Ma force consiste à servir, ma richesse à tout donner. C’est le grand paradoxe de la Croix, omniprésent dans la vie du Rédempteur. Jésus monte à Jérusalem pour y être crucifié en pardonnant à ses ennemis.


2. L’Église a toujours compris ce passage d’évangile comme un commandement à aimer et à servir. Les disciples referont le geste du lavement des pieds en distribuant leurs biens à la communauté et en s’occupant des pauvres et des veuves. (...) Que d’œuvres de charité entreprises par des chrétiens qui ont entendu la Parole de Jésus et ont voulu la suivre ! « Le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie? »


3. Voilà ce que dit la Parole d’aujourd’hui, ce qu’elle a dit à l’Église. Et à moi, que me dit-elle? (...) Aujourd’hui je rencontrerai des occasions de servir, de m’abaisser, de passer en deuxième place : puissé-je y voir une invitation de Jésus à boire à sa coupe!


Tous les ans, plusieurs milliers de personnes prennent le chemin de Compostelle. Ces personnes veulent trouver une voie. Certains d’entre nous ont peut-être parcouru une partie de ce chemin physiquement. Ce qui est sûr, c’est que nous sommes tous appelés à le découvrir spirituellement : nous sommes invités à nous mettre en marche à la suite de saint Jacques. (D'après catholique.org / modifié).
-----

Et encore...

Jésus ne répond pas à la mère...
Il s'adresse aux deux fils.
Boire à la coupe?... Le suivre...
Il leur propose le chemin du service.
Le service fait partie de la mission...
De notre mission.
Ne pas chercher les honneurs (premières places).
Cette place, Dieu s'en occupe...
Faisons confiance.
-----

"Plus nous aimons, plus nous ressemblons à Dieu".
-----

"Il n'y a que deux façons d'apprendre la vie.
On peut vivre comme si le miracle n'existait pas.
Ou alors vivre comme si toute chose
était un miracle."
(A. Einstein)
-----
Laquelle préférez-vous?
-----

Le Seigneur n'agit pas envers nous selon nos fautes,
ne nous rend pas selon nos offences.
... Aussi loin qu'est l'orient de l'occident,
il met loin de nous nos péchés;
comme la tendresse du père pour ses enfants,
la tendresse du Seigneur pour les humains.
Il sait de quoi nous sommes pétris.
Son amour cicatrise nos blessures.
Il soude nos ruptures en nous rapprochant de lui.
Il est plein d'attention et comme une mère il veille sur nous.
(D'après le psaume 102)
----
Bonne journée!
Fraternellement!
Jean-Yves

---
1023e message.
(Comme des bateaux à la mer...).  
-----

Diacre
au coeur de notre monde.
-----


lundi 23 juillet 2012

Neuvaine à Sainte Anne - Jour 7

Bonjour!

Lundi 23 juillet 2012

Neuvaine à Sainte Anne

Photo:
Statue de sainte Anne
de la Montagne du Collège  - La Pocatière - (Jean-Yves)
-----

Prière à Sainte Anne:

JE VOUS DONNERAI UN COEUR NOUVEAU
(Ez 36, 26)

+
Sainte Anne,
tu as reçu la grâce d'accompagner les premiers pas de Marie et de Jésus.
Tu connais bien nos routes humaines avec nos projets et nos joies,
avec nos haltes et nos détours.
Tu sais nous tenir la main dans les passages difficiles,
quand la maladie et les échecs nous font souffrir
et nous paralysent.

S'il nous arrive parfois de « perdre coeur »,
tourne-nous vers le Dieu fidèle.
Il nous promet un coeur nouveau
pour continuer notre pèlerinage de vie en toute confiance.
Notre chemin vers le dernier Sanctuaire
deviendra une route d'espérance
comme une grande procession de lumière illuminant le monde.

Bonne sainte Anne,
fais que nous puissions tous marcher dans l'amour
en nous soutenant les uns les autres.

Bonne Sainte Anne,
prie pour nous.

(Sur le site de Sainte-Anne-de-Pointe-au-Père)
-----



Ce sont des photos de la Basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré



Voici la Parole de Dieu de ce jour...

Matthieu, 12, 38-42 + Quelques-uns des scribes et des pharisiens lui adressèrent la parole : « Maître, nous voudrions voir un signe venant de toi. »


Il leur répondit : « Cette génération mauvaise et adultère réclame un signe, mais, en fait de signe, il ne sera donné que celui du prophète Jonas.


Car Jonas est resté dans le ventre du monstre marin trois jours et trois nuits ; de même, le Fils de l’homme restera au cœur de la terre trois jours et trois nuits.


Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas.


Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que cette génération, et elle la condamnera ; en effet, elle est venue de l’extrémité du monde pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon. »
-----


Pour notre réflexion...


1. Nous voudrions voir un signe?
Nous aimerions parfois que Dieu se rende tellement évident, que tous croient en lui, que ce devienne impossible de ne pas y croire... (...)


2. Jésus dit qu’il ne sera donné qu’un seul signe, celui de Jonas.
 Il s’agit de sa mort, mise au tombeau et résurrection, symbolisées par le signe de croix. «  La croix de Jésus est la victoire définitive sur le mal et la mort. C’est le triomphe du Christ. C’est le signe distinctif des chrétiens. Chaque signe de croix est une profession de foi. C’est par la croix et par notre foi en Christ, mort et ressuscité que nous sommes sauvés. (...)


3. Depuis l’Ascension, le Christ a rejoint le Père.
Quel signe servira pour attirer les gens à Dieu ? C’est nous, les chrétiens, qui sommes un signe pour le monde. Nous sommes le signe de la mort et résurrection de Jésus-Christ. Serait-ce prétentieux ? Ne sommes-nous pas le Corps du Christ ? Nous formons l’Eglise, non grâce à nos talents, mais par La grâce de l’Esprit Saint qui nous habite... (...)
(D'après catholique.org / réduction.)
-----


Hier c'était le départ de la Transat Québec/Saint-Malo...
Départ 22 juillet... Arrivée, début d'août.
Bonne traversée!
Je crois bien que cette photo a été prise en Bretagne l'été dernier...
Peut-être même par notre ami Patrick Dubois...  (Je ne sais plus...).
-----

Bonne journée!
Fraternellement!
Jean-Yves

dimanche 22 juillet 2012

Neuvaine à Saine Anne - Jour 6

Bonjour!

Dimanche 22 juillet 2012

Neuvaine à sainte Anne - Jour 6


Photo:
Sainte Anne d'Auray - Bretagne
-----

Prière à sainte Anne

« JE SUIS AVEC VOUS »
(Mt 28, 20)



Sainte Anne,
nous tournons nos coeurs vers toi.
Dans sa bonté et sa sagesse,
Dieu t'a choisie pour inaugurer les temps nouveaux
en donnant naissance à Marie, la mère de Jésus.

Quand la peur, l'angoisse ou le doute assombrissent notre horizon,
redis-nous que le Dieu fidèle
n'abandonne jamais ses enfants
et que rien n'est impossible à son amour.
Donne-nous d'entendre avec un coeur confiant
la promesse de Jésus :
« Je suis avec vous jusqu'à la fin du monde. »

Sainte Anne,
tu es la santé des malades et le soutien des affligés;
aide-nous à rendre Jésus présent à notre monde
par notre accueil des pauvres
et de tous ceux qui souffrent.
Que la grande famille chrétienne fixe les yeux sur Jésus
pour bâtir la route de l'unité !

Bonne sainte Anne,
merci d'être là, avec Marie et ton petit-fils Jésus.

Bonne sainte Anne, prie pour nous!
Amen.
-----
Photo:
Anne - Johachin et Marie
Tableau à Sainte-Anne-de-Beaupré
(Photo: André Peyrard - France)
----- 

De Sainte-Anne-de-Beaupré:

Célébrons la vie... en Église.



Seigneur, nous te disons merci de nous avoir donné la vie.
Fais que nous la partagions avec nos frères et soeurs et que, par ton Fils,
nous formions un seul corps dans l'Église.
Seigneur, entends notre prière.
Amen

-----
Parole de Dieu de ce dimanche...


Marc 6, 30-3 + Après leur première mission, les Apôtres se réunissent auprès de Jésus, et lui rapportent tout ce qu’ils ont fait et enseigné.

Il leur dit : « Venez à l’écart dans un endroit désert, et reposez-vous un peu. » De fait, les arrivants et les partants étaient si nombreux qu’on n’avait même pas le temps de manger.

Ils partirent donc dans la barque pour un endroit désert, à l’écart.

Les gens les virent s’éloigner, et beaucoup les reconnurent. Alors, à pied, de toutes les villes, ils coururent là-bas et arrivèrent avant eux.

En débarquant, Jésus vit une grande foule. Il fut saisi de pitié envers eux, parce qu’ils étaient comme des brebis sans berger. Alors, il se mit à les instruire longuement.
-----

Pour notre réflexion...

1. Jésus est saisi de pitié envers la foule, car il les voit comme des brebis sans berger.
 Il désire qu’aucun d’eux ne se perde. Il est bien conscient qu’Il est venu pour chacun d’eux. Il est le berger qui va donner sa vie pour ses brebis. Celui qui est venu non pour les justes mais pour les pécheurs. Ils ne le savent pas. Ils ne Le connaissent pas. Contemplons ce cœur brûlant d’amour. Dieu ne savait plus que faire pour que nous comprenions qu’il nous aime et combien il nous aime, alors Dieu s’est fait homme! Quel miracle! Quel abaissement! De quoi notre Dieu n’a-t-il pas été capable pour nous!

2. Jésus dit à ses apôtres : « Reposez-vous un peu ».
Mais lui il se mit à les instruire longuement. Il n’a pas de repos, pas d’endroit où reposer sa tête. Il passe ses journées avec les apôtres, avec ses disciples, quand il n’est pas accaparé par la foule, et de longs moments la nuit en prière. Jésus est don. Il se donne sans arrêt et sans compter, jusqu’à se donner lui-même en nourriture. « Ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, il les aima jusqu’au bout » (Jn 13, 1).

3. Tous vont à Jésus.
Les multitudes sont attirées par le Christ, par ce Nazaréen qui parle avec autorité. Mais est-ce seulement à cause d’une doctrine originale ou d’un talent d’orateur? Tous ceux qui s’approchaient de lui étaient frappés par quelque chose de plus. Imaginons le regard que le Christ portait sur chaque personne, sur nous, sur moi. (...) II désire être notre vie, notre force, notre soutien, notre assurance. Accrochons-nous à Lui, à sa bonté, à sa miséricorde ! (D'après catholic.org)

1020e message.
----


Photos:
De André Lavoie - Saint-Pacôme - Merci!



Bon dimanche!
Fraternellement!
Jean-Yves
-----

samedi 21 juillet 2012

Neuvaine à Sainte Anne - Jour 5

Bonjour!

Samedi 21 juillet 2012

Neuvaine à Sainte Anne - Jour 5

Photo:
Une murale
dans le bureau de l'évêque - La Pocatière.

-----

Prière à sainte Anne



Bonne sainte Anne,
toi qui aux premières heures de notre histoire,
as exaucé la prière fervente
des marins bretons en péril,
pose encore sur nous ton regard de bonté.


Le monde d'aujourd'hui, comme une mer agitée,
met à l'épreuve l'héritage de foi
reçu de nos ancêtres.


Toi qui apprenais à Marie
à se mettre à l'écoute de la Parole de Dieu et à prier,
aide-nous à être de bons témoins de l'Évangile.


Toi qui as tant aimé ton petit-fils Jésus,
aide-nous à accompagner et guider
les jeunes que nous aimons.


Toi qui as si souvent accueilli les personnes
éprouvées dans leur corps, leur esprit et leur coeur,
manifeste-leur la tendresse de Dieu.


Sois attentive aux faveurs que nous te demandons...
Reste avec nous afin que nous marchions dans l'amour
jusqu'à la patrie céleste... Amen.


+ Bertrand Blanchet
archevêque émérite de Rimouski
2002/07
-----


Célébrons la vie... dans l'Eucharistie.

Seigneur Jésus, tu es le pain vivant descendu du ciel.
Celui qui mange ton corps et boit ton sang vivra éternellement.
Accorde à chacun et chacune de tes frères et soeurs
de se nourrir fidèlement de la Parole et de ton pain de vie.
Et quand prendra fin notre pèlerinage d'ici-bas,
accueille-nous dans la vie sans fin
auprès de toi pour célébrer la vie en plénitude
en compagnie de la Bonne Sainte Anne.
Amen
---

Bonne sainte Anne - Prie pour nous.
-----

Photo:
Près du fleuve - La Pocatière - Jean-Yves
-----

Parole de Dieu de ce jour...

(Matthieu 12,14-21): + Les pharisiens se réunirent contre Jésus pour voir comment le faire périr. Jésus, l'ayant appris, quitta cet endroit; beaucoup de gens le suivirent, et il les guérit tous. Mais Jésus leur défendit vivement de le faire connaître. Ainsi devait s'accomplir la parole prononcée par le prophète Isaïe: «Voici mon serviteur que j'ai choisi, mon bien-aimé en qui j'ai mis toute ma joie. Je ferai reposer sur lui mon Esprit, aux nations il fera connaître le jugement. Il ne protestera pas, il ne criera pas,on n'entendra pas sa voix sur les places publiques. Il n'écrasera pas le roseau froissé, il n'éteindra pas la mèche qui faiblit, jusqu'à ce qu'il ait fait triompher le jugement. Les nations païennes mettent leur espoir en son nom».

Un moment de réflexion...


1. Voici mon serviteur.
Nous voyons ici Jésus qui parle, agit, quitte un endroit, en rejoint un autre, est menacé. Bref, il vit sa mission. Qu’est-ce qui le guide ? En fonction de quoi décide-t-il ? Ce qui dirige ses décisions, ses actions, sa mission, sa vie entière c’est son Père. Il accomplit ce que le Père désire de lui. Jésus est le modèle du serviteur bon et fidèle. Il est conscient qu’il a été envoyé et que ce n’est pas lui qui s’est donné une mission, mais, au contraire, qu’il l’a reçue de quelqu’un de plus grand : le Père. Et cette attitude du Christ fait la joie du Père des Cieux : « voici mon serviteur que j’ai choisi, mon bien-aimé en qui j’ai mis toute ma joie ». C’est le Fils de l’homme, qui n’est pas venu pour être servi mais pour servir et pour donner sa vie en rançon pour la multitude. Regardons-le : il est au milieu de nous comme celui qui sert !


2. Le Don du Père.
 « Je ferai reposer sur lui mon Esprit », annonce le prophète. Dieu donne en même temps qu’Il promet : l’Esprit repose sur le Christ. Quelle confiance nous pouvons avoir en Lui : Il sait ce dont nous avons besoin et Il nous le procure. Il nous confie une mission, à chacun de ses serviteurs, et il fait tout pour nous donner ce qu’il faut pour l’accomplir, pour la porter. En effet Il nous donne l’Esprit Saint, c’est sa plus grande force, c’est ni plus ni moins que son Amour. Que pourrait- Il nous donner de mieux ? Ce don de Dieu que nous recevons au baptême, demeure en nous tant que nous sommes en paix avec lui  (c'est l'état de grâce): c’est la vie divine. Cette vie divine, la vraie vie, Dieu désire la donner à tous, non seulement au peuple qu’ Il s’était choisi, mais à toutes les nations. En Lui j’ai mis mon espérance, je ne serai pas déçu !


3. La voix de Dieu.
Ce don du Père, l’Esprit Saint, est la voix de Dieu. Lui, qui est le Chemin, Il nous donne le moyen de Le suivre : en L’écoutant. Cette voix de Dieu nous révèle même un peu qui est ce Dieu, ce Bon Dieu. En effet, Il ne proteste pas, Il ne crie pas, Il n’écrase pas, ne s’impose pas. Comme avec Elie à l’Horeb : Dieu n’était pas dans l’ouragan, ni dans le tremblement de terre ni dans le feu mais dans la brise légère, dans le silence subtil. En nous, nous pouvons entendre plusieurs voix : certaines plus fortes que les autres tel l’ouragan, d’autres plus ardentes tel le feu, comme celles de nos envies, de nos passions, de notre moi, ou celle du « tout le monde le fait ». Mais si il y a un moment de silence, nous pouvons repérer la voix de Dieu, Lui qui habite en nos cœurs. Voici le Règne que le Christ veut instaurer et non imposer : un règne de paix. Commençons par aujourd’hui, par maintenant. Choisissons-nous un tyran (l’ego) ou un roi d’amour, de bonté ? Le deuxième demande plus de courage mais promet plus de bonheur ?(D'après catholique.org)

-----
-----
Photos:
De André Lavoie (Saint-Pacôme) - Magnifiques! - Merci!
-----



Diacre
au coeur de notre monde.
-----

Bonne journée à toi!
Fraternellement!
Jean-Yves
----