dimanche 21 octobre 2012

Dimanche missionnaire mondial... - Homélie... - Sainte Kateri...

Bonjour!

Dimanche 21 octobre 2012

Dimanche mondial des missions


Voici la Parole de Dieu de ce jour...

(Marc 10,35-45): + Jacques et Jean, les fils de Zébédée, s'approchent de Jésus et lui disent: «Maître, nous voudrions que tu exauces notre demande». Il leur dit: «Que voudriez-vous que je fasse pour vous?». Ils lui répondirent: «Accorde-nous de siéger, l'un à ta droite et l'autre à ta gauche, dans ta gloire». Jésus leur dit: «Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire à la coupe que je vais boire, recevoir le baptême dans lequel je vais être plongé?». Ils lui disaient: «Nous le pouvons». Il répond: «La coupe que je vais boire, vous y boirez; et le baptême dans lequel je vais être plongé, vous le recevrez. Quant à siéger à ma droite ou à ma gauche, il ne m'appartient pas de l'accorder, il y a ceux pour qui ces places sont préparées».

Les dix autres avaient entendu, et ils s'indignaient contre Jacques et Jean. Jésus les appelle et leur dit: «Vous le savez: ceux que l'on regarde comme chefs des nations païennes commandent en maîtres; les grands leur font sentir leur pouvoir. Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi. Celui qui veut devenir grand sera votre serviteur. Celui qui veut être le premier sera l'esclave de tous: car le Fils de l'homme n'est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude».
-----

Voici mon homélie pour ce dimanche...
(Cathédrale de Sainte-Anne de La Pocatière et Saint-Onésime.)


Chers amis,

En entendant le récit de la Parole de Dieu que je viens
de proclamer, peut-être avez-vous souri un peu...
Voici deux jeunes hommes ambitieux... Ce sont les fils
du pêcheur Zébédée, de Betsaïde, petit port
situé sur une rive du lac de Tibériade. Leur mère
est sans doute Salomée, qui est la soeur de Marie,
la mère de Jésus. - Je vous donne ces détails
pour vous aider à mieux comprendre la suite...

Quelle est la demande de ces deux gars, qui sont
dans la vingtaine, je suppose, et qui veulent assurer
leur avenir?... C’est de siéger, l’un à la droite et l’autre
à la gauche de Jésus, dans la gloire!!!...
On se croirait presque dans notre monde d’aujourdhui!

Mais ces deux disciples sont-ils naïfs ou simplement ambitieux?
Ils pensent, eux, que leur Maître a le vent
dans les voiles, applaudi qu’il est jusqu’ici par la foule...
Il parle de “monter à Jérusalem”; prendra-t-il le pouvoir?
Jacques et Jean souhaitent eux aussi “monter” en grade, comme on dit;
aussi, ils tentent de se préparer une bonne place...

La coutume veut, dans la civilisation orientale,
qu’on utilise les privilèges de la parenté;
Jacques et Jean trouvent donc normal de solliciter
leur cousin pour que le ”clan familial ” participe
à la réussite d’un des leurs, et ils veulent en profiter.
Leur demande est précise, ils veulent les bonnes places...
Qu’est-ce qui mijote dans leur tête? Ils sont à rêver
d’un messie sauveur politique glorieux. Le messie,
pour eux, c’est celui qui va faire triompher le peuple
juif contre l’occupant et tout régler par sa puissance.
- L’occupant, ce sont les Romains. -

À première vue, Jésus ne semble pas refuser
leur demande... Il les reprend habilement...
Par ses questions, il essaie de les amener à passer
de la pensée d’un “messie glorieux” à celle
d’un “messie serviteur”, qui est humble
et qui marche sur nos chemins
pour nous conduire au Royaume. “Si quelqu’un
veut être le premier parmi vous, leur dit-il,
qu’il soit l’esclave de tous”.

Cette exhortation n’est pas seulement une loi parmi d’autres,
c’est la règle de base, qui est au coeur de l’Église,
de la communauté des disciples
et des envoyés qui suivent, dont nous faisons aussi partie.
Oui car chacun et chacune est sollicité pour être
le serviteur de tous et toutes! Il y a un seul principe:
c’est celui vécu par Jésus, le service sans rien attendre
en retour, rien d’autre que la grâce d’aimer son frère
et de servir sa soeur. Ce qui veut dire être proche
et attentif aux besoins, accompagner, élever, guérir,
rendre libre... C’est une place humble mais si importante,
essentielle pour l’autre qui est vulnérable et pour nous
qui sommes responsables. Et parfois c’est nous-mêmes
qui sommes vulnérables et qui avons besoin
d’être accompagnés, guéris, relevés...
“Car le Fils de l’Homme est venu non pas pour être servi,
mais pour servir et donner sa vie en rançon
pour la multitude,” donc, pour nous sauver...

Nous sommes donc tous invités à participer à l’action
de salut de Jésus. Pour Jésus le chemin de la Croix,
ce n’est pas “souffrir”, mais c‘est “servir”, aller au bout!
C’est ainsi que doit être le disciple du Christ.
Qui dois-je aimer? Qui dois-je servir encore?

C’est pour mieux comprendre notre rôle
que ce dimanche missionnaire mondial a été institué...
Découvrir que nous avons à être missionnaire dans l’âme
et par nos gestes de tous le jours,
c’est difficile mais c‘est emballant.

Nous avons besoin de reprendre le même élan
que les premiers disciples qui étaient près de Jésus
et ceux des premières communauté chrétiennes
c’est pourquoi, l’Oeuvre pontificale de la Propagation de la foi
a proposé cette année le thème:
“Héritiers, héritières de la Parole de Dieu...
Donnons à boire à nos frères et soeurs”.
Nous avons hérité de la Parole de Dieu,
nous avons la responsabilité d’être attentifs
à ceux et celles qui sont loin, à ceux et celles
qui ne connaissent pas encore le Christ
et n’ont pas fait l’expérience de la paternité de Dieu.

Ce dimanche missionnaire mondial est une occasion
pour les baptisés d’ici et d’ailleurs de poser des gestes concrets.
L’argent donné lors de la collecte spéciale de ce dimanche
sert à apporter du soutien
pour toutes sortes d’activités missionnaires d’évangélisation.
L’Église, par ce moyen, soutient la formation des catéchistes,
les oeuvres sociales, pastorales et éducatives
des Églises les plus pauvres qui dépendent encore
de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples.
Nous sommes des héritiers de la Parole de Dieu
on le comprend...... Maintenant, à nous de donner à boire
à d’autres qui sont en droit eux aussi de connaître et d’aimer Dieu.
Je vous invite donc à être généreux..

Une jeune amérindienne convertie de notre pays
est canonisée aujourd’hui dans l’Église universelle par Benoît XVI:
Kateri Tékakwitha. Unissons-nous à l’Église
afin de remercier Dieu pour cette nouvelle sainte
qu’il nous donne et pour tous ces gens qui vont
jusqu’au bout de leur foi à la suite du Christ...

Portons aussi les représentants des Églises
qui sont réunis à Rome dans le cadre d’un synode
sur la foi et la nouvelle évangélisation.
Que toutes ces démarches portent du fruit.

Et continuons notre célébration maintenant
dans cet esprit universel, en ressentant la grâce
et le goût de servir nos frères et soeurs. Amen.

Jean-Yves Fortin, d.p.
La Pocatière 20 octobre 2012.

(Inspirations: Sources diverses dont le document des Oeuvres pontificales missionnaires.)
-----

Prions...
- Pour que tous les peuples du monde
connaissent Dieu, Jésus Christ et son évangile...
-----

Aujourd'hui c'est la canonisation à Rome
de Sainte Kateri Tekakwitha.
Elle devient la première sainte amérindienne d'Amérique du Nord.



-----

Notre Blogue...

En ce dimanche mondial des missions, voici d'où viennent les visiteurs
qui partagent la Parole de ce bleogue à travara le monde:

Canada - France - États-Unis - Belgique - Suisse -
Allemagne - Russie - Veêt Nam - Sénégal - Maroc -
Algérie - Côte d'Ivoire - Taïwan - Corée-du-Sud - Careroun -
S'il vient des visiteurs de d'autre pays, prière de le signaler
à l'adresse suivante: jyfortin2@hotmail.com
Il me fera plaisir de mentionner votre pays.
-----
Photo:
Croix en Islande - D. Beck - Merci!
---
Bon dimanche!
Fraternellement!
Jean-Yves

Photo:
André Lavoie - Merci!

3 commentaires:

Anonyme a dit…

J'aime bien ton homélie, langage direct proche de nos réalité d'aujourd'hui ....
Demain je me mets en route avec Bartimée un des rare "patient" de JC dont on connait le nom!

FB

Anonyme a dit…

Je suis fâché avec les pluriels !!!!
FB

Jean-Yves a dit…

Merci pour ton appréciation.

L'inspiration ne te manquera pas, J'en suis certain.

François est diacres à Sorbiers - France.