samedi 28 mai 2011

- Orphelins mais non... - Un Défenseur... Mais qui?


B O N J O U R !

Dimanche 29 mai 2011

Photo:
Magnifique coucher de soleil - au début de la semaine - Jean-Yves
-----

Voici la Bonne Nouvelle de ce dimanche:

Si vous m’aimez, gardez mes commandements


(Jean 14,15-21) + À l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Si vous m’aimez, vous resterez fidèles à mes commandements. Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous : c’est l’Esprit de vérité. Le monde est incapable de le recevoir, parce qu’il ne le voit pas ni ne le connaît pas ; mais vous, vous le connaissez, parce qu’il demeure auprès de vous, et qu’il est en vous. Je ne vous laisserai pas orphelins, je reviens vers vous. D’ici peu de temps, le monde ne me verra plus, mais vous, vous me verrez vivant, et vous vivrez aussi. En ce jour-là, vous reconnaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi et moi en vous. Celui qui a reçu mes commandements et y reste fidèle, c’est celui-là qui m’aime ; et celui qui m’aime sera aimé de mon Père ; moi aussi je l’aimerai et je me manifesterai à lui."
-----

Homélie
de l'abbé Jacques Lajoie,
Curé de la cathédrale de Sainte-Anne (La Pocatière)
6ème dimanche de Pâques  /   29 mai 2011
(Texte complet)
Les plus âgés parmi nous ont connu les automobiles qui n’étaient pas munies de servo-direction : un mécanisme de conduite assistée qui permet de réduire l’effort du conducteur. Antérieurement, il fallait deux bons bras pour tourner le volant. Maintenant, on peut le faire très facilement avec les voitures d’aujourd’hui qui sont toutes munies de ce dispositif d’assistance.


Pour la conduite de notre vie, on a toujours le choix : on peut vouloir diriger notre propre vie à force de bras, par soi-même, ou bien profiter d’une direction assistée, d’un assistant. Cet assistant, Jésus l’appelle le Défenseur, ou Paraclet, mot grec qui désigne toute personne qui vient en aide à quelqu’un : défenseur, avocat, tuteur. Jésus utilise ce mot pour décrire le rôle d’assistance de l’Esprit Saint dans la vie des croyants et des croyantes.


Tout comme Jésus, pendant sa vie sur terre, a été l’assistant et le protecteur de ses disciples, l’Esprit Saint, l’Esprit de vérité, veille toujours sur les frères et les sœurs de Jésus. Il veille sur nous pour nous aider à réaliser ce que nous sommes incapables de faire par nous-mêmes et nos propres efforts : par exemple, aimer certaines personnes moins gentilles, pardonner à nos ennemis, devenir amis de ceux qui sont différents, être ouverts à ceux qui ont une autre façon de voir et de faire. «Je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous : c’est l’Esprit de vérité.»


Comme la direction assistée d’une voiture, l’Esprit saint facilite la conduite de notre vie en douceur. Il est une source de puissance intérieure qui nous aide à diriger notre vie dans le sens que le Christ le souhaite. Il nous soutient dans notre effort de témoigner de la vérité de l’Évangile.


C’est lui qui permet de voir le Ressuscité à l’œuvre aujourd’hui dans notre monde, et qui nous donne la force de réaliser la recommandation de l’apôtre Pierre : «Vous devez toujours être prêts à vous expliquer devant tous ceux qui vous demandent de rendre compte de l’espérance qui est en vous.»


C’est l’Esprit qui entretient l’amitié avec Jésus, et qui donne les mots et le courage pour en témoigner et donne la force de dire la vérité de notre foi, et d’agir selon notre foi; la force de témoigner par nos paroles et par nos actions. Nous avons une expression populaire pour dire que nos actions doivent être conformes à nos paroles : (Nos bottines doivent suivre nos babines).


On attribue à saint François d’Assise une formule plus élégante concernant le témoignage à rendre. Il aurait dit : «Ne t’arrête pas de prêcher et, quand c’est nécessaire, utilise les paroles.» Autrement dit, prêche d’abord par tes actions, et seulement ensuite par tes paroles. Et pour accomplir ce témoignage, l’apôtre Pierre apporte une précision : «Fais-le au moment opportun, avec «douceur et respect».


Avec douceur, parce qu’on ne gagne rien de bon et ne convainc personne par la force : l’Évangile ne saurait pas être imposé, car il est de l’ordre de l’amour. On sait que l’amour appelle, invite, propose, et laisse libre. Avec respect, parce que tout être humain est doté d’intelligence, de conscience, de liberté : Dieu ne veut aucun esclave à son service, il veut seulement des gens libres, donc capables d’aimer.


En toute occasion où notre foi et notre témoignage sont mis à l’épreuve, nous pouvons toujours faire appel à l’Esprit Saint, notre Défenseur, notre avocat. La conduite de notre vie sera tellement plus facile si nous faisons confiance au Paraclet envoyé par Jésus. C’est la puissance de l’Esprit qui sera à l’œuvre pour nous assister, pour nous défendre, pour nous protéger contre tout ce qui peut nous arriver de mauvais.


Quand, par exemple, nous sommes visités par des Témoins de Jéhovah qui ont appris l'art de nous culpabiliser, faisons appel à l'Esprit. Quand, par de petites phrases ironiques ou par des commentaires déplaisants, des personnes s'attaquent à nos croyances, et nous disent que nous sommes «vieux jeu», attardés ou tout autre humiliation, faisons appel à l'Esprit promis par Jésus.


Quand vous avez peur de faire rire de vous parce que vous allez à l'église, faites appel à l'Esprit. Quand vous vivez des difficultés profondes, faites appel à l'Esprit. Il est notre défenseur, notre assistant, il demeure auprès de nous, il vit en chacun et chacune de nous.


Vous connaissez sans doute l’expression utilisée par les gens qui font face à une accusation importante; ils répondent tout simplement : «Je ne parlerai qu’en présence de mon avocat». Nous qui avons la chance de savoir que l’Esprit Saint est notre défenseur, notre avocat, nous devrions avoir la sagesse de faire appel à lui avant toute décision importante ou tout changement important dans notre vie.


Assurons-nous d’être en présence de l’Esprit Saint avant d’accepter un engagement nouveau bénévole ou rémunéré; avant de répondre à une question importante comme celle d’un étudiant qui nous demande pourquoi nous croyons en Dieu …


Afin d’avoir la meilleure réaction possible aux difficultés qui se présentent, parlons et agissons en étant bien conscients de la présence de l’Esprit Saint, notre avocat. C’est Jésus qui nous l’affirme : «L’Esprit de vérité, vous le connaissez, parce qu’il demeure auprès de vous et qu’il est en vous.» Amen                               (Merci à l'abbé Jacques).
-----


Photo:
Cathédrale de Sainte-Anne - La Pocatière - Jean-Yves
-----
Intentions de prière:

- Pour les jeunes qui seront confirmés ce matin à Saint-Éleuthère...
- Pour les gens sinistrés de la Montérégie (au Québec) qui baignent dans l'eau depuis plus de 5 semaines maintenant...
- Pour les personnes qui vont rencontrer Dieu aujourd'hui...
- Pour toutes les mamans qui ont leur fête aujourd'hui (On fête la fête des Mères en Europe)...
-Pour nos intentions personnelles; prions les uns pour les autres...
- Pour ceux et celles qui reprennent un cheminement de foi après avoir délaissé l'Église...
- Pour ceux et celles qui sont aux prises avec une forme ou l'autre d'esclavage...
- Pour la paix dans le monde... et pour l'entraide des nations pour promouvoir la paix. 
-----
"L'homme est toujours plus grand que ce qu'il fait,
plus précieux que ce qu'il a."
(Gandhi)
-----
Bon dimanche! Bonne journée!
Fraternellement!
Jean-Yves
---
- Dimanche: 6 h 55


2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonsoir
Merci pour l'homélie du Père sur l'Esprit Saint. Je me demandais comment expliquer l'action de l'Esprit Saint pour la prochaine séance de catéchisme des enfants de CE2 de ma Paroisse... Je vais m'en inspirer. Serait ce un signe de la Providence que vous ayiez publié ces lignes ?
Il faut prier les uns pour les autres, afin qu'en cette Pentecote prochaine, chacun reconnaisse la force de l'Esprit Saint et sache en parler autour de lui.
Cordialement
Danielle Beck
France

Jean-Yves a dit…

Merci Danielle pour ton commentaire.
Je l'ai transmis à l'abbé Jacques, notre curé.
Bon cheminement avec tes jeunes.
Fraternellement!
Jean-Yves